Sujet : Oceanie

63 résultats

RAKEL , Dr. Friedrich

VOLKERKUNDE

Dr. Friedrich RAKEL VOLKERKUNDE. Leipzig, Bibliographischen, 1887 Eerste band: Die Naturvölker Afrikas - 494 abbuldingen im text, 10 aquarelltafeln und 2 karten. Tweede band: Die Naturvölker Ozeaniens, Amerikas, und Asiens. - 391 abbildungen im text, 11 aquarelltafeln und 2 karten. Derde Band: Die kulturvölker der Alten und Neuen welt. - 235 abbildungen im text, 9 aquarelltafeln und 1 karte. 3 volumes In-4 (260x180mm), relié demi-maroquin à coins, plats frottés, dos orné , manque au dos tome 2- X + 96 + 660; X + 815; VIII + 778 pp. 1888, 3 vols in-4, half calf, gilt lettering spine. 660 & 778 pp, many illustrations

Dr. Friedrich Rakel - Völkerkunde - 3 banden - Leipzig, Verlag des bibliographischen instituts, 1885/1886/1888 - X + 96 + 660; X + 815; VIII + 778 pp. - Half lederen banden (uniform) met goud op druk - 26 x 18,5 cm. Eerste band: Die Naturvölker Afrikas - 494 abbuldingen im text, 10 aquarelltafeln und 2 karten. Tweede band: Die Naturvölker Ozeaniens, Amerikas, und Asiens. - 391 abbildungen im text, 11 aquarelltafeln und 2 karten. Derde Band: Die kulturvölker der Alten und Neuen welt. - 235 abbildungen im text, 9 aquarelltafeln und 1 karte.

RAYNAL , (Guillaume-Thomas)

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens dans les deux Indes.

Genève, Libraires associés, 1775. 2 volumes in-4 (sur 3) relié plein veau marbré époque , dos à nerfs orné avec pièce de titre rouge et tomaison verte ,tranches rouge , IV- VIII- 719pp- VIII- 662 pp- Portrait de l'auteur dessiné par Cochin , 4 figures gravées hors-texte, 2 vignettes d'en-tête par Marillier et 3 cartes dépliantes (golfe du Mexique, Amérique méridionale, Océan Indien et mer du Sud avec les Philippines et la Nouvelle Hollande).Manque le 3eme tome , coiffes usées ,manque aux dos, qlqs feuillets légèrement brunis , tome 2 mouillure marginale sur les 20 premières pages , traces de vieille humidité en fin d’ouvrage.

Premier tirage au format in-4° du Chef-d'œuvre de l'abbé Raynal (1713-1796), qui relate l'histoire des colonies américaines depuis la découverte du continent et montre l'influence qu'elles ont eue sur la culture et le commerce européens. Brûlot contre l'esclavage et tableau sans concession du monde colonial, l'Histoire des deux Indes est une œuvre collective, dans la veine encyclopédique, à laquelle ont collaboré Diderot et d'Holbach pour la partie philosophique, Dutesta pour les renseignements sur le commerce et les mœurs, mais aussi Pechméja, l'abbé Martin, Deleyre, Aranda et d'autres. La première édition de l'ouvrage a vu le jour en 1770 au format in-8. Elle fut interdite deux ans plus tard, comme le furent ensuite la deuxième édition remaniée, publiée à La Haye en 1774, et la troisième, parue à Genève en 1780. Sabin 68081

RAYNAL, Guillaume Thomas.

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens dans les deux Indes, suivi du supplément à l’histoire philosophique...& Tableaux pour l’intelligence et vérification des résultats du commerce...

La Haye, Gosse et s.e., 1774-1781,11 volumes in 8°et 1 Atlas in-4, texte; XII-585, XII-386, XIII-586, XII-508, XII-407, VI-375 (1), XI-430 pages ,chaque volume comporte une gravure en frontispice d'après Eisen et une grande carte dépliante, et pour le supplément; XVI-604pp.,XV-574pp.,XV-492pp.,VIII-434pp.,avec un titre séparé Tableaux pour l’intelligence … 2ff. Et 23 tableaux dépliants ,reliure d'époque en plein veau ,dos lisse ornés,filets aux plats et roulettes à l’intérieur, tranches rouges , quelques coiffes usées, petits trous de ver,un tableau déchiré et son Atlas in-4 , 23pp. Et 50 cartes , relié pleine basane racinée époque, dos lisse avec pièce de titre et tomaison, petits frottements , coins usés

Chef-d'œuvre de l'abbé Raynal (1713-1796), cet ouvrage retrace l'histoire des colonies américaines depuis la découverte du continent et montre l'influence qu'elles ont eue sur la culture et le commerce européens. Brûlot contre l'esclavage et tableau sans concession du monde colonial, l'Histoire des deux Indes est une œuvre collective, dans la veine encyclopédique, à laquelle ont collaboré Diderot et d'Holbach pour la partie philosophique, Dutesta pour les renseignements sur le commerce et les mœurs, mais aussi Pechméja, l'abbé Martin, Deleyre, Aranda et d'autres. La première édition de l'ouvrage a vu le jour en 1770 au format in-8. Elle fut interdite deux ans plus tard, comme le furent ensuite la deuxième édition remaniée, publiée à La Haye en 1774 et la troisième, parue à Genève en 1780. P2-1A

RAYNAL (Guillaume Thomas)

Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes.

Genève, Chez Jean-Léonard Pellet, 1780 ,10 volumes in-8 (123x202) et un atlas in-4 (sl,sd) , xvj ; 482pp. et (4) viij ; 582pp. et (4) viij ; 580pp. et (4) viij ; 472pp. et (4) vij ; 405pp. et (4) viij ; 484pp. (4) xvj ; 540pp. et (4) viij ; 548pp. et viij ; 412pp. et vj ; 538pp., illustré d’un portrait de l’auteur et 9 gravures(normalement en frontispice) et Atlas ,24pp.-50 cartes (49 + 17 bis) Texte : plein veau marbré époque, dos à nerfs avec pièces de titre et tomaison noires , triple filets aux plats, accrocs à une coiffe , quelques coins usés, petits frottements. Atlas : pleine basane marbré époque, dos à nerfs avec pièces de titre et tomaison, tranches rouges, épidermures et manque au dos, coins et coiffes usés.

3eme édition de l’œuvre de l’Abbé Raynal, publié à Genève en 1780, l’auteur nous livre une synthèse critique de l'histoire coloniale européenne, dénonçant les abus et les injustices commis par les puissances colonisatrices, notamment en matière d'esclavage, de guerre et de religion. L'ouvrage est considéré comme l'un des précurseurs de la pensée anticolonialiste et des Lumières. Il eut un immense succès en Europe et en Amérique, mais il fut aussi censuré et condamné par les autorités, l’auteur bénéficia de l’apport de Diderot, Holbach, Pechméja, l'abbé Martin, Deleyre, Aranda et d'autres. La première édition de l'ouvrage a vu le jour en 1770 au format in-8. Elle fut interdite deux ans plus tard, comme le furent ensuite la deuxième édition remaniée, publiée à La Haye en 1774 et la troisième, parue à Genève en 1780. Bel exemplaire bien relié.P1-3H

RAYNAL, Guillaume Thomas.

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens dans les deux Indes

La Haye, Gosse, 1774, 7 volumes in 8°, XII-585, XII-386, XIII-586, XII-508, XII-407, VI-375 (1), XI-430 pages, chaque volume comporte une gravure en frontispice d'après Eisen et une grande carte dépliante, relié plein veau tacheté époque, dos à nerfs ornés avec pièce de titre rouge et tomaison noire, tranches tachetées bleues, exlibris manuscrit aux titres, quelques coins usés, petits accrocs, reliure en bel état, texte seul.

Chef-d'œuvre de l'abbé Raynal (1713-1796), cet ouvrage retrace l'histoire des colonies américaines depuis la découverte du continent et montre l'influence qu'elles ont eue sur la culture et le commerce européens. Brûlot contre l'esclavage et tableau sans concession du monde colonial, l'Histoire des deux Indes est une œuvre collective, dans la veine encyclopédique, à laquelle ont collaboré Diderot et d'Holbach pour la partie philosophique, Dutesta pour les renseignements sur le commerce et les mœurs, mais aussi Pechméja, l'abbé Martin, Deleyre, Aranda et d'autres. La première édition de l'ouvrage a vu le jour en 1770 au format in-8. Elle fut interdite deux ans plus tard, comme le furent ensuite la deuxième édition remaniée, publiée à La Haye en 1774 et la troisième, parue à Genève en 1780. P1-3H

RAYNAL (Guillaume Thomas)

Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes

Genève, Chez Jean-Léonard Pellet, 1780 ,10 volumes in-8 (123x202) et un atlas in-4 (sl,sd) , xvj ; 482pp. et (4) viij ; 582pp. et (4) viij ; 580pp. et (4) viij ; 472pp. et (4) vij ; 405pp. et (4) viij ; 484pp. (4) xvj ; 540pp. et (4) viij ; 548pp. et viij ; 412pp. et vj ; 538pp., illustré d’un portrait de l’auteur et 9 gravures en frontispice et Atlas ,24pp.-50 cartes (49 + 17 bis), Relié plein veau marbré époque, dos lisse richement orné avec pièces de titre et tomaison vertes, dentelles aux plats, quelques coins et coiffes usés, frottements, légères épidermures, manque de matière et fente au tome 1, coup sur un plat au tome 5, ex-libris Philippe-André O'REILLY, (le Havre 1786-1863), négociant, Président du Tribunal de Commerce du Havre, chevalier de la Légion d'honneur (1844); bibliophile.

3eme édition de l’œuvre de l’Abbé Raynal, en reliure uniforme, publié à Genève en 1780, l’auteur nous livre une synthèse critique de l'histoire coloniale européenne, dénonçant les abus et les injustices commis par les puissances colonisatrices, notamment en matière d'esclavage, de guerre et de religion. L'ouvrage est considéré comme l'un des précurseurs de la pensée anticolonialiste et des Lumières. Il eut un immense succès en Europe et en Amérique, mais il fut aussi censuré et condamné par les autorités, l’auteur bénéficia de l’apport de Diderot, Holbach, Pechméja, l'abbé Martin, Deleyre, Aranda et d'autres. La première édition de l'ouvrage a vu le jour en 1770 au format in-8. Elle fut interdite deux ans plus tard, comme le furent ensuite la deuxième édition remaniée, publiée à La Haye en 1774 et la troisième, parue à Genève en 1780. Bel exemplaire en reliure uniforme

RAYNAL (Guillaume-Thomas).

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes.

Genève, Jean-Léonard Pellet, 1780. 5 volumes in-4, 4 volumes et 1 Atlas, relié plein veau époque, dos à nerfs avec pièces de d’auteur et titre rouge et tomaison verte, tranches mouchetées, portrait, XVI, 741 pp., 1 pl.; front., (2 ff.), VIII, 485 pp.; front., XV, 629 pp.; front., (2 ff.), VIII, 770 pp., (1 f.); 22 pp., (1 f. bl.), 50 cartes (49+17bis) colorisées sur papier fort et bleuté et 23 tableaux dépliants. Reliure très frottée avec importantes épidermures et petits manques, manques la pièce de titre tome 1, portrait détaché.

Édition définitive, en partie originale, la meilleure de ce grand classique. Elle est ornée d’un beau portrait de l’auteur gravé d’après Cochin et de 4 jolis frontispices de Moreau le Jeune accompagné de L’Atlas de toutes les parties connues du globe terrestre renferme 50 cartes aux contours colorisés et gravées sur double page, complet des 23 tableaux statistiques dépliants, sur papier bleuté Publié de manière clandestine dès 1770, puis condamné par le Parlement de Paris, l’ouvrage rencontra un succès considérable. Outre une histoire de l’exploration et de la colonisation de l’Amérique, il contient une vive dénonciation de l’esclavage et de l’exploitation des colonies. Chadenat, n°1960. — Sabin, n°68081. M3-Et1

RAYNAL (Guillaume-Thomas). DIDEROT (Denis). HOLBACH (Baron d').

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens dans les deux Indes.

A Genève, chez les libraires associés, 1775 3 tome in-4 (26 x 20 cm) de (4) -IV-III-VIII-719, (4) -VIII-662 et (4) -VIII-658 pages. L'illustration comprend un portrait de l'Auteur gravé par Legrand d'après Cochin, 7 planches hors texte non signées, 4 cartes repliées aux contours colorés époque et 3 vignettes en-tête de Marillier. , relié plein veau blond, dos à nerfs ornés avec titre, tomaison et « rel. par Langlois à Lyon »en pied, filets sur les plats, tranches marbrées, coins usés, coiffes T1 et 3 un peu usés Première édition publiée au format in-4 établie sur la deuxième édition originale.

Première édition publiée au format in-4 établie sur la deuxième édition originale. Feugère, qui en vante la beauté , ajoute : «ce qui en fait surtout le prix, c'est qu'elle contient les passages du texte primitif modifiés en 1774", ou du moins une partie d'entre eux, rétablis sous forme de variantes en bas de page. Chef-d'œuvre de l'abbé Raynal (1713-1796), cet ouvrage retrace l'histoire des colonies américaines depuis la découverte du continent et montre l'influence qu'elles ont eue sur la culture et le commerce européens. Brûlot contre l'esclavage et tableau sans concession du monde colonial, l'Histoire des deux Indes est une œuvre collective, dans la veine encyclopédique, à laquelle ont collaboré Diderot et d'Holbach pour la partie philosophique, Dutesta pour les renseignements sur le commerce et les mœurs, mais aussi Pechméja, l'abbé Martin, Deleyre, Aranda et d'autres. La première édition de l'ouvrage à vu le jour en 1770 au format in-8. Elle fut interdite deux ans plus tard, comme le succède ensuite la deuxième édition remaniée, publiée à La Haye en 1774, et la troisième, parue à Genève en 1780. Agréable exemplaire bien relié à l'époque par Langlois. Feugère, n° 40 - Cohen, 854 - En français dans le texte, n° 166 (éd. 1780). (cf Alde) P1-2E

Rickman (John), Cook(James)

Troisième Voyage de Cook, ou Journal d'une expédition faite dans la Mer Pacifique du Sud et du Nord, en 1776, 1777, 1778, 1779 et 1780. Traduit de l'Anglois.

Paris ,Chez Pissot père et fils, Chez Laporte, (1782) 1 volume in-octavo (20 x 13 cm) de X-508 pp. Reliure plein veau marbré d'époque, dos à nerfs orné avec pièce de titre,la carte et le frontispice sont manquants.

Rare édition originale de la traduction française. Ce récit du dernier voyage du capitaine Cook, au cours duquel il a été tué par des indigènes dans les îles hawaïennes, a été publié très discrètement deux ans avant la version officielle par John Rickman, lieutenant à bord du Discovery, et contient quelques détails et incidents inédits. Rickman (sous-lieutenant du Discovery) a réussi à conserver sa copie illicite de son journal malgré les ordres de l'Amirauté que tous les journaux, journaux, cartes et illustrations soient remis au capitaine King et scellés. En raison de cette injonction, l'ouvrage a été publié anonymement en 1781 (conduisant à de fausses attributions du texte à la fois à John Ledyard et à William Ellis), précédant ainsi le compte rendu officiel de plus de deux ans ; «le texte, en particulier en ce qui concerne les détails de la mort de Cook, diffère considérablement des autres récits» (Hill 1453). Cette première édition française est connue en deux états ; le premier n'est pas corrigé et n'a pas d'empreinte en p.508, et le second,ici présent, état est corrigé et porte le nom de l'imprimeur en bas de p.508. La traduction est de Jean-Nicolas Démeunier (1751-1814), député du Tiers-État aux États généraux de 1789, puis président de l'Assemblée nationale constituante . La mission royale et l'objectif du capitaine Cook étaient de terminer l'exploration du globe avec son troisième voyage. Celle-ci se déroule entre 1776 et 1780, principalement dans l'océan Pacifique, et témoigne de la mort de Cook sur l'île d'Hawaï. Le Resolution et le Discovery ont également navigué le long de la côte de l'Alaska dans l'espoir de trouver le passage par le détroit de Béring. Après la mort de Cook, Clerke, le commandant du Discovery, a repris l'expédition et a de nouveau cherché à découvrir le passage du nord, mais cette fois par le nord-ouest, mais il est mort de phtisie au large des côtes du Kamtchatka, seulement 6 mois après son commandant, sans avoir réussi.P1-26

RICKMAN (John), COOK (James)

Troisième Voyage de Cook, ou Journal d'une expédition faite dans la Mer Pacifique du Sud et du Nord, en 1776, 1777, 1778, 1779 et 1780. Traduit de l'Anglois.

Paris ,Chez Pissot père et fils, Chez Laporte, (1782) 1 volume in-octavo (20 x 12,7 cm) de X-508 pp. ,Reliure plein veau marbré d'époque, dos lisse orné avec pièce de titre et tomaison, tranches rouges ,la carte et le frontispice sont manquants , défauts à la reliure .

Rare édition originale de la traduction française. Ce récit du dernier voyage du capitaine Cook, au cours duquel il a été tué par des indigènes dans les îles hawaïennes, a été publié très discrètement deux ans avant la version officielle par John Rickman, lieutenant à bord du Discovery, et contient quelques détails et incidents inédits.Rickman (sous-lieutenant du Discovery) a réussi à conserver sa copie illicite de son journal malgré les ordres de l'Amirauté que tous les journaux, journaux, cartes et illustrations soient remis au capitaine King et scellés. En raison de cette injonction, l'ouvrage a été publié anonymement en 1781 (conduisant à de fausses attributions du texte à la fois à John Ledyard et à William Ellis), précédant ainsi le compte rendu officiel de plus de deux ans ; «le texte, en particulier en ce qui concerne les détails de la mort de Cook, diffère considérablement des autres récits» (Hill 1453). Cette première édition française est connue en deux états ; le premier n'est pas corrigé et n'a pas d'empreinte en p.508, et le second,ici présent, est corrigé et porte le nom de l'imprimeur en bas de p.508. La traduction est de Jean-Nicolas Démeunier (1751-1814), député du Tiers-État aux États généraux de 1789, puis président de l'Assemblée nationale constituante . La mission royale et l'objectif du capitaine Cook étaient de terminer l'exploration du globe avec son troisième voyage. Celle-ci se déroule entre 1776 et 1780, principalement dans l'océan Pacifique, et témoigne de la mort de Cook sur l'île d'Hawaï. Le Resolution et le Discovery ont également navigué le long de la côte de l'Alaska dans l'espoir de trouver le passage par le détroit de Béring. Après la mort de Cook, Clerke, le commandant du Discovery, a repris l'expédition et a de nouveau cherché à découvrir le passage du nord, mais cette fois par le nord-ouest, mais il est mort de phtisie au large des côtes du Kamtchatka, seulement 6 mois après son commandant, sans avoir réussi.P2-2D

Rollin Louis Dr.

Les Iles Marquises - Géographie, Ethnographie, Histoire, Colonisation et Mise En Valeur

Paris, Société D'Éditions Géographiques, Maritimes et Coloniales ,1929. In-8, XXIII-334pp, broché, couverture illustrée éditeur - Édition Originale, 8 planches photographiques n/b hors-texte, 35 figures in-texte , manque au dos , couv. fatiguée

Les îles Marquises forment un des cinq archipels de la Polynésie française. Découvertes par l'Espagnol Álvaro de Mendaña, qui les approche en 1595. Le livre du docteur Rollin est précis, bien documenté. Après les premiers missionnaires et Max Radiguet, c'est un des rares auteurs francophones à livrer une description aussi claire de l'ancienne société marquisienne et une analyse convaincante de son évolution dans la première moitié du vingtième siècle. (Journal de la Société des Océanistes ,1972) Le Docteur Rollin a séjourné aux îles Marquises de juin 1923 à avril 1928 et, faisant alors fonction d'Administrateur, du 15 juillet 1929 au 3 août 1930 .P2-1A

ROQUEFEUIL (Camille-Joseph de)

Journal d'un voyage autour du monde, pendant les années 1816, 1817, 1818 et 1819.

Paris, Ponthieu, Lesage, Gide fils, 1823. 2 volumes in-8,xlix, [1]. 344; [4], 407 pp. ,relié demi basane époque , dos lisse orné avec pièce de titre olive et tomaison , ex-libris Jacob Fagel , réparations , quelques rousseurs.

Chadenat, n°1196. - Forbes, n°569. - Sabin, n°73149. Édition originale, très rare, de ce récit important pour la connaissance du Pacifique Nord au début du XIXe siècle. Publiée par l'un des frères de l'auteur, elle est ornée de 2 cartes dépliantes gravées sur cuivre, dont l'une signée Chassant, représentant une mappemonde et la côte nord-ouest de l'Amérique du Nord. La circumnavigation de Camille-Joseph de Roquefeuil (1781-1831), ancien officier de la Marine royale passé au service d'un armateur bordelais nommé Jean-Étienne Balguerie, dit Balguerie Junior, dura trois ans et le mena au Chili, au Pérou, en Californie, en Alaska, à Hawaii et en Chine. Le but de son voyage était d'établir des relations commerciales avec les Chinois. Le récit de son expédition, écrit à bord de son navire, Le Bordelais, contient principalement des renseignements sur le commerce des pelleteries et du bois de santal entre les Anglais, les Américains et les Chinois, des observations sur la navigation près des côtes nord-ouest de l'Amérique du Nord, et une description très complète de la vie et des mœurs des peuples amérindiens des îles Kodiak en Alaska et de la Colombie britannique (Nootka). On y trouve aussi des détails sur le port de San Francisco, le pays et les missions de Californie. Roquefeuil nous a aussi laissé l'une des plus anciennes, sinon la première, descriptions françaises d'Hawaii, archipel qu'il visita du 8 au 26 janvier 1819, soit six mois avant l'arrivée de Freycinet. Celle-ci renferme notamment des détails sur les habitants et la situation politique de l'île à la fin du règne de Kamehameha († mai 1819). Elle occupe les pp. 339-361 du tome II ,une liste des navigateurs qui ont fait le tour du monde et des voyages dans la mer du Sud occupe les pp. XLI-XLIX du tome I , très rare.P1-3M

WHITE John

Voyage à la Nouvelle Galles du Sud, à Botany Bay, au Port Jackson, en 1787-1789

Paris, Pougin, an III [1795]. In-8, basane racinée, roulettes et filets dorés en encadrement, dos lisse orné, tranches jonquille (Reliure de l'époque)coins et coupes frottés . Xii-256 pp , in-8 (230x130 mm)

Première édition de la traduction française du Journal of a Voyage to New South Wales, paru en 1790 à Londres. L'ouvrage doit figurer en bonne place dans les collections regroupant des «Australiana» précoces. White arrive en Australie en 1788 en qualité de chirurgien-général de Nouvelle-Galles du Sud et planifie la construction d'un hôpital, mais est entravé par le manque de fournitures médicales. Il s'intéresse à la flore et la faune indigènes du continent peu connu et étudie le potentiel des plantes australiennes pour une utilisation en pharmacologie. Il observe les qualités olfactives de l'eucalyptus et réalise la distillation d'huile d'eucalyptus en 1788 De la bibliothèque Jouannau de Nully (Lunay), avec cachet