Référence :PHO-433

RELATION DU VOYAGE À LA MER DU SUD, AUX COTÉS DU CHILY ET DU PEROU, FAIT PENDANT LES ANNÉES 1712, 1713 & 1714

FREZIER (Amedée François)

A Paris: chez Nyon, Didot, Quillau, 1732. in-4 ° (245x175 mm). Pages [2], XIV, 298, [2], 63, [1] vierges + 37 planches H.T., dont dépliantes ,accident au titre ,quelques pages brunies, une planche mal relié et une montée à l’envers ,sinon excellente copie . Reliure contemporaine en cuir pleine fleur, dos à nerfs orné d’élégants fleurons avec pièce de titre , tranches rouges . Charnière faible et manque sur la coiffe supérieur; un trou de ver sur le premier plat et de légers défauts dans les coins.

Deuxième édition de l’ouvrage de Frézier sur ses voyages en Amérique du Sud, dans laquelle l'auteur l'apporte d'importantes informations scientifiques et géographiques sur le Chili et le Pérou. Publiée pour la première fois en 1716, cette édition est la première à comporter, avec une numérotation distincte, la réponse de Frézier à la préface critique du Père Louis Feuillée avec les Remarques de 1714 et une chronologie des vice-rois du Pérou. Lors de son voyage et sous couvert de chercher à conseiller les Espagnols et les aider à défendre contre les pirates, Frézier espionner les ports, les relations commerciales, et les ressources minières du Chili et du Pérou. Les relevés cartographiques qui effectuent les informations essentielles pour les navigateurs, Anson les utilise pour éviter un nouveau naufrage aussi Bougainville et La Pérouse. une Relation du voyage de la mer du Sud aux côtes du Pérou et du Chili que non seulement les navigateurs et explorateurs, mais aussi les esprits éclairés de l'époque apprécièrent fort. P1-18 Amédée-François Frézier (né le 4 juillet 1682 à Chambéry et mort le 14 octobre 1773 à Brest) est un ingénieur militaire, explorateur, botaniste, navigateur et cartographe français. Après des études de mathématiques et de la botanique à Paris, il fait un tour vers l'ingénierie militaire, il écrit son premier ouvrage en 1706 (Traité des feux d'artifice) et il choisit de participer à un voyage d'« exploration » dans les mers du Sud qui dura 2 ans et 7 mois, lorsqu'il retourna à Hispaniola en 1719, ou il dresse de nouvelles cartes , puis à Landau comme architecte et enfin à Brest où il vécut après sa nomination, à près de 60 ans, au poste de directeur des Fortifications de Bretagne .

1,300.00 €