Référence :PHO-1441

Relation du voyage d'Adam Olearius en Moscovie, Tartarie et Perse , augmentée en cette nouvelle édition... d'une seconde partie contenant le voyage de Jean Albert de Mandelslo aux Indes Orientales, traduit de l'allemand par A. de Wicquefort,... - Suitte du voyage en Moscovie. Tartarie et Perse, avec celuy de J. A. de Mandelslo aux Indes orientales, contenant une description... de l'Indosthan, de l'empire du Mogul, des isles de l'Orient, du Japon, de la Chine….

OLEARIUS (Adam) , MANDELSO (J.A. de) , WICQUEFORT (A. de , traducteur)

Paris, Jean Du Puis, 1659 ,2 volumes in-4 ,28ff.-686pp., 22ff-648pp , relié tome 1 , dos refait ,plat refait ,manque de cuir , tome 2 relié mais sans habillage ,coins émoussés , intérieur bon état , manque la page de garde , titre tome 2 ébarbé , illustré de 3 cartes (6) , déchirure sans manque à une carte , une carte volante avec traces de répartions , mouillure claire sur qlqs feuillets tome 1, petit travail de ver sans atteinte tome 2 .

Œuvre en deux volumes, au format in-4°, daté de 1659 ; on y trouve les nombreux voyages de 1633 à 1639 d’Adam Olearius, également connu sous le nom d’Adam Ölschläger, et de Jean Albert de Mandelslo. Traduit de l’allemand par A. de Wicquefort. Savant, universitaire, mathématicien, géographe et bibliothécaire, Adam Olearius participe à une expédition vers Moscou en 1633. Il s’agit à l’origine d’une expédition commerciale du duc Frédéric III de Holstein, dirigée par Otto Bruggemann et Philippe Crusius avec Adam Olearius comme secrétaire. Le but est d’établir des échanges commerciaux avec Moscou. Leur voyage, qui les conduit en 1634 à rencontrer le tsar, n’aboutit à aucun accord et est donc un échec économique. Malgré tout, le duc Frédéric III organise dès leur retour un voyage vers la Perse avec les mêmes personnes, auxquelles d’autres vont s’ajouter, dont Jean Albert de Mandelslo, un autre universitaire. Cependant, l’expédition s’avère un vrai fiasco. Mandelslo quitte d’ailleurs l’expédition en Perse et part de son côté pour l’Est : il passe par la Chine et le Japon avant de rentrer en Angleterre, en faisant un détour par Madagascar. Quelques années après son retour, A. Olearius publie le récit de ses aventures. Il y ajoute celui de son ami Mandelslo à titre posthume : en effet, ce dernier meurt en 1640. Pauline Pateau (BU Rennes 2, Rés. anc. 56726 ) 2 volumes of the famous travel of Oléarius and Mandelso ,Originally published in 1656, this is the second French edition of Olearius´ , enlarged with a second part, containing a French version of Mandleslo´s .P1-5B

1,500.00 €